Vœux pour l’Année Tibétaine “Rat Métal”

Voeux 2020
1 janvier 2020
Voie de l’Eveil, Pratique du Dharma, Méditation des trois Joyaux
15 avril 2020
Show all

Vœux pour l’Année Tibétaine “Rat Métal”

Chers Amis, Chers toutes et tous,

L’Association vous souhaite une très Belle Année Tibétaine « du Rat Métal » et,

À tous les Êtres..,

À toutes les Sanghas (familles) du monde..,

Au Centre AROURA – lieu du Don et de la Beauté, de la Connexion avec la Terre, les éléments, le Sacré, le Silence, l’équanimité, la justesse, l’équilibre, l’harmonie….

Nous vous souhaitons une belle lecture des voeux de notre Enseignant Gué Kartchène Eusèr, exprimant les vibrations nouvelles de cette année auspicieuse!

Vos dévouées et fidèles membres du Bureau /  Annick, Nora et Patricia

 

 

Cette année 2020 du Losar (Année tibétaine) commence le 24 février, un mois après le début de l’année chinoise.
Une année sous l’influence du Rat Métal apportant une énergie particulière, demandant à chacun d’entre nous de bien discerner la double face de ce signe accompagné par l’élément métal.

Une année tumultueuse, exacerbante, audacieuse avec des rebondissements surprenants sur le plan mondial à tous niveaux.
Je vous invite à vivre ces énergies très particulières comme un nouveau départ, mettant en place un cycle de 12 années positives.

Pour ceux ayant vécu l’année du cochon avec Sagesse ; dans l’économie, la sincérité, la loyauté, la fidélité, l’honnêteté et le respect des engagements dans tous les domaines, qualités dignes du Cochon de Terre.

L’année du Rat comblera tous ces mérites en cadeaux inattendus ; socialement, financièrement, matériellement et spirituellement. Une année favorisant l’enfantement et les engagements en tout domaine.
Cependant, cette année évitez tout conflit, désaccord et discrimination, cela se terminera très douloureusement.
C’est l’année du courage et du partage, donner une place à chacun sur cette terre en toute équité.

C‘est le moment de marcher vers l’Eveil, de vivre notre inconnu intérieur et aller vers les autres.

Vivre notre inconnu intérieur, notre « ange intérieur » et terrasser notre démon intérieur nourri par les peurs de notre mental, l’égo.

Cet inconnu qui n’a pas peur de sortir de sa petite confortabilité mondaine et spirituelle.
Nous rêvons tous d’être un héros pour sauver le monde et le rendre plus merveilleux, nous nous croyons unique, simple illusion de notre égo accroché à ses croyances et certitudes.

Nous vénérons tous quelque chose d’intérieur, un pouvoir, une qualité pour nous donner de l’intérêt et de l’intéressement, laissant notre imaginaire dans des illusions douloureuses et loin, très loin de la réalité de la vie. Le mental n’a pas créé la vie, il la parodie pitoyablement avec l’aide poltron de son démon apeuré par l’Essence Suprême du Dharma.
Alors peut-être est-ce la bonne année pour s’abandonner profondément dans la Sagesse du Dharma, avec une vision universelle.

Le Dharma n’est ni un enseignement,  ni une philosophie,  ni une croyance,  il est fondé sur une vision lucide de la vie et au-delà de cette vie universellement.
Cet inconnu se transforme en Ange intérieur et puise sa Force dans l’Ultime, ce qui lui apporte la vie à chaque instant, et rien d’autre, la respiration.

Toute son attention se porte sur sa respiration, unique lien avec sa vivance et son Silence intérieur. Ce Suprême Silence , écho des battements de ses ailes rayonnantes de bienveillance, ces échos c’est la mélodie du cheminement de notre envol vers la Joie d’exister, la Voie de la Boddhicitta,  ” cœur de l’esprit d’Éveil “, la source et la racine de tout le chemin spirituel*.

La rencontre, de cette Joie du Cœur, de cet Esprit d’éveil, c’est le trésor inestimable de toutes les qualités incommensurables de toutes les Sagesses.

Votre inconnu se manifestera, les habitudes/attachements seront dissous avec intelligence, avec courage, il brandira dans sa main droite, l’action par la connaissance profonde de la Compassion et dans la main gauche, reposera la Sagesse fondamentale et établira dans votre Cœur, une empathie profonde et sincère pour tous les êtres. Vous accepterez avec humilité et responsabilité, la résonance émettrice et amplificatrice de vos actes et pensées.
Prenez soin de l’Esprit de votre inconnu, de cet Ange miraculeux et prenez soin de chaque personne que vous rencontrez quelques soient les circonstances, il est une image, une continuité de votre destin, de votre karma.
Vis cette compassion intègrement, accepte que certaines personnes préfèrent apprendre et évoluer dans la souffrance et que tu ne pourras le changer dans le moment, aide-les dans leur cheminement et donne-leur ce dont ils ont besoin,  ta joie de vivre, ton enthousiasme, ta foi à la vie, sans te laisser absorber par leurs agitations. Montre ton bien être, ta sagesse et ta bienveillance sans rien prouver et attendre.

Il est fort probable qu’il te rejoigne sur le chemin de la Sérénité.

Très bonne année à tous / Gué Kartchène Eusèr

Quand on ne trouve pas le Bonheur en soi-même et encore moins un sens à l’existence, il est inutile de les chercher ailleurs.

La méditation Bodhicitta apporte en Soi ce Bonheur constant et existentiel.

Comme l’a dit Sa Sainteté le Dalaï-Lama, elle est de loin la forme la plus élevée de l’altruisme et du courage, la source de toutes les qualités spirituelles et l’essence de tous les enseignements du Bouddha.

 

La Marche vers l’Éveil de Shantidéva,

 C’est l’Elixir Suprême

Qui abolit la souveraineté de la mort.

Le trésor inépuisable qui élimine la misère du monde.

Le remède suprême qui guérit les maladies du monde.

L’arbre qui abrite tous les êtres, las d’errer sur les chemins de l’existence conditionnée.

Le pont universel qui mène à la libération des existences douloureuses.

La lune de l’Esprit qui se lève et apaise les tourments des conceptions perturbatrices.

Le grand soleil qui finalement dissipe les brumes de l’ignorance du monde.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *